De feu et de Passion

différentes, aux tons chauds et ardents. Ligne et forment s’emballent ne s’embarrassent pas du conventionnel, allant jusqu’à jouer de l’abstrait. Le visiteur est rapidement saisi, noyé dans l’immensité de paysages et de silhouettes qui s’estompent.

Sa consœur manie le feu et le fer. De vieilles ferrailles ramassées au gré de ses promenades puis sous sa volonté, se laissent assemblées. L’artiste en est amoureuse, elle aime les toucher, les caresser, au point de donner un nouveau sens à leur vie en leur faisant entrer dans la symbolique des sentiments.

 

De telles œuvres nous réconcilient avec l’Histoire de l’Art, offrant à la femme la place qui lui revient dans cet univers représentés jusqu’ici par de grands maîtres. Devant ces des épanchements en duo, on en sort grandi et comme magnifié, et surtout ébahi par de tels talents.

 

 

Elles rivalisent d’ardeur et de bonheur, et d’elles émanent une joie de vivre. La présence de nombreux invités de part et d’autre qui les entourent au moment du vernissage de leurs expositions n’est-elle pas la démonstration de leur attachement à autrui et de la place qu’elles leur font dans leur cœur ?

 

Marie-Christine SOHM est sculpteur et Denise Perrier se fait le chantre des techniques mixtes. Plusieurs points communs les rapprochent, tous deux sont deux Meurthe-et-Mosellanes et pratiquent l’art dans la même association. Et puis n’y a-t-il pas ce feu qui brûle en elles, assez fort pour exprimer au travers de leur très belles œuvres et dont elles se réclament. « il nous est apparu intéressant d’exposer nos réalisations qui se complètent bien.

 

La maison natale Claude Gellée s’embrase avec ses peintures couleurs de feu et ses sculptures presque humaines. Denise s’accordent des mélanges faits de collage et de matières